Le Jeunecolo

Le jeunecolo 2020 en COmminges, c'est parti !

Mars 2020, un mois pour se faire plaisir et agir pour l’écologie !

L’idée du Jeunecolo émerge en 2018. Des lycéens de Bagatelle et leur enseignant se mobilisent pour la planète et proposent de faire du mois de mars 2019 un mois de « jeûne écologique ».

Devant la participation, les résultats, et surtout l’enthousiasme suscités, l’action est non seulement reconduite en 2020, mais élargie à l’ensemble du territoire Comminges Pyrénées, pour toute personne, collégienne, lycéenne, citoyenne, salariée, chef d’entreprise, élue, désireuse de s’engager.

Pour cette édition, le Pays Comminges Pyrénées, le Lycée Bagatelle et le Collège Leclerc, ainsi que la Maison de l’Avenir Comminges Pyrénées se mobilisent.

Autour de 5 axes présentés ci-dessous, chacun peut se saisir de la question de la transition écologique, en proposant et réalisant des actions précises.

Pourquoi participer ?

  • pour économiser de l’argent en consommant moins et mieux par exemple,
  • pour faire du bien à notre planète Comminges !
  • pour se préparer aux changements à venir

Comment participer ? Les dates à retenir

  • Dès aujourd’hui faites connaître cette action à vos amis, votre famille. Tout le monde peut participer !
  • Au collège Leclerc, diverses actions sont réalisées afin de lancer le programme jeune écolo auprès de l’ensemble des collégiens et présentation du programme et du site aux élèves de 4eme le jeudi 12 décembre à 8H.
  • Avant le 16 janvier 2020, vous pouvez proposer des actions concrètes grâce à ce formulaire en prenant au préalable connaissance des thèmes proposés ci-dessous. Ne vous censurez pas ! Chaque action doit être simple à comprendre et avoir un impact positif sur notre environnement.
  • Mi-janvier, l’équipe projet Jeunécolo composée du Pays Comminges-Pyrénées, de la Maison de l’Avenir Comminges-Pyrénées et de professeurs de collèges et Lycées organisera la liste des actions proposées pour 2020 et lancera les modalités d’inscription
  • Entre le 20 janvier et le 28 février 2020, inscrivez vous pour participer soit en tant que groupe (une classe, une entreprise, un service, un club…)  soit en tant qu’individu citoyen. Vous choisirez alors une ou plusieurs actions.
  • Entre le 1er mars et le 31 mars 2020 : c’est parti ! Réalisez la ou les actions que vous avez choisies et faites le savoir par le bouche à oreilles et les réseaux sociaux.
  • Avril-Mai 2020 : nous réaliserons un bilan du mois Jeunécolo2020 avec l’ambition de frapper encore plus fort en 2021 !

trANSPORT

Le constat :
Nos moyens de transports, notamment le transport routier, ont un impact très fort sur notre environnement. On estime que dans l’hexagone, ils sont responsables d’1/3 des émissions des gaz à effet de serre. Le secteur des transports impacte l’environnement sur un large spectre : pollution atmosphérique qui modifie la qualité de l’air, nuisances sonores, embouteillages, cycle de vie d’un véhicule...

Chiffres clé (source Ademe) :
- 1/3 des émissions des gaz à effet de serres
- 40% des trajets en voiture de mois de 3 km
- Le trafic routier augmente de 1,5% par an

Des solutions :
Privilégier la mobilité douce (vélo, marche à pieds), les transports collectifs, le covoiturage, renoncer à la voiture pour des trajets courts...

Des idées pour changer les choses : faites vos propositions d'action

Alimentation

Le constat :
Le contenu de nos assiettes est plus que jamais lié à l’avenir de la planète. On peut mesurer l’influence de notre alimentation sur notre santé, mais également sur notre environnement. L’alimentation représente entre 20 et 50 % de notre empreinte écologique (source Ademe). L’alimentation, c’est aussi le gaspillage, la pollution des sols, l’épuisement des ressources d’eau et la production de gaz à effet de serre.

Chiffres clé (source Ademe) :
- 50 kg de nourriture jetée par an et par foyer en France
- 1/3 des aliments destinés à la consommation sont gaspillés du champ à l'assiette

Des solutions :
Limiter sa consommation de viande, préférer les produits de saison, limiter la consommation de plats industriels...

Des idées pour changer les choses : faites vos propositions d'action

Energies & eau

Le constat :
Notre maison est particulièrement gourmande en énergie de toute sorte. Les dépenses d’énergie représentent 8,51% du budget annuel d’un foyer, soit environ 2 900€. La raréfaction de nos ressources naturelles, notamment l’eau ou les énergies fossiles, doit nous encourager à modifier nos habitudes, pour assurer la préservation de ces biens précieux.

Chiffres clé (source Ademe) :
- Chaque Français consomme 143 litres d'eau potable par jour
- Entre 15 et 50 appareils (TV, box internet, etc...) restent en veille inutilement dans chaque foyer. Cela représente au minimum 80 € par an sur la facture d'électricité
- Couvrir les casseroles pendant la cuisson permet de consommer 4 fois moins de gaz ou d'électricité

Des solutions :
Choisir un fournisseur d'énergie propre, utiliser un minuteur pour prendre des douches plus courtes, régler la température de la maison à 19 degrés...

Des idées pour changer les choses : faites vos propositions d'action

Usage numérique

Le constat :
L’utilisation de nos outils numériques est loin d’être une pratique neutre sur le plan environnemental. L’aspect virtuel et dématérialisé rend d’autant moins palpable les effets néfastes de nos usages digitaux. De l’épuisement de métaux rares à la production de gaz à effet de serre, notamment avec les immenses datacenters qui stockent nos données, il est nécessaire de prendre conscience de l’impact écologique du numérique.

Chiffres clé (source Ademe) :
- 8 à 10 milliards de mails envoyé par heure dans le monde (hors spam)
- 9 milliards d'appareils (smartphones et ordinateurs) dans le monde
- Les appareils en veille consomment chaque année en France l'équivalent de l'énergie produite par un réacteur nucléaire

Des solutions :
Prolonger la durée de vie de ses objets connectés, rationaliser l'utilisation de sa boîte mail, limiter son utilisation des réseaux sociaux ou d'outils de vidéo en ligne...

Des idées pour changer les choses : faites vos propositions d'action

Achats courants (vetements, etc...)

Le constat :
Chaque étape de la vie d'un objet (depuis sa fabrication jusqu'à son incinération ou son enfouissement) consomme de l'énergie et produit des déchets. Si nous achetons des objets neufs dont la durée de vie est courte et qui ne peuvent pas être recyclés alors notre impact écologique est encore plus négatif. Or notre société, la publicité et les différentes modes nous poussent à consommer toujours plus ... ! Pourtant, il est possible de vivre aussi bien voire mieux en changeant sa façon d'acheter.

Chiffre clés (source Ademe) :
- 7 ménages sur 10 en France utilisent régulièrement du javel. Les enfants de ces foyers ont plus de chance de développer des infections respiratoires
-700 000 tonnes de textile arrive sur le marché en France chaque année. Seulement 20% est recyclé par la suite
- Composter ses déchets alimentaires permet de réduire de plus d'un tiers sa production de déchet

Des solutions :
Eviter ou réduire au maximum les emballages à usage unique pour privilégier le vrac, acheter de l'occasion, réfléchir à la véritable nécessité d'un achat avant de passer à l'acte...

Des idées pour changer les choses : faites vos propositions d'action

Taille de police
Contraste